❝Là où il existe des sentiments non réciproques, il y a déséquilibre des pouvoirs❞

Titre: La Cité des Ténèbrestmi

Auteur: Cassandra Clare

Éditeur: Pocket Jeunesse

Genre(s): Young-Adult, Dystopie, Fantastique

Pages: 570 pages

Sortie officielle en France: 2008

Synopsis: Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et détail terrifiant: le corps de la victime a disparu d’un seul coup!
Mais le pire reste à venir…Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté.

Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d’ombres… Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.


AVIS DE LA SORCIÈRE

Je voulais absolument lire ce roman avant de visionner la saison 1 de l’adaptation de la série, à savoir ‘Shadow Hunters’, mais…je n’ai pas résisté et j’ai regardé la série, pour laquelle j’ai par ailleurs eu un coup de coeur. Le roman change entièrement de la série, et j’avoue avoir eu un peu de mal au début.

« Que Dieu existe ou pas, à mon avis, ça n’a pas d’importance.
Dans l’un ou dans l’autre cas nous sommes seuls. »

J’ai eu un petit coup de coeur pour ce premier tome. Je l’ai trouvé vraiment bien construit, le thème très bien abordé. L’intrigue est bien ficelée.
Les personnages sont entiers et très représentatifs. Ils sont intéressants et j’ai adoré partager ces moments avec eux.
L’univers, quant à lui, est unique et original. Le roman est complètement différent de la série, et je prendrais plaisir à découvrir la suite de cette saga.

« -C’est un malentendu.
-Quoi, tu t’es kidnappé toi même? »

Clary est une jeune fille résidant avec sa mère, Jocelyne, et son beau-père Luke. Elle souhaite rentrer dans une école d’art. Cette passion lui vient de sa mère.
Un soir, alors que Clary se rend au Pandemonium avec son meilleur ami Simon, elle percute de plein fouet un garçon blond.
Il lui apprend donc qu’elle appartient aux Shadow Hunters. Sa mère va peu après être amenée à disparaître.
Clary va par la suite pénétrer dans un monde obscur, et apprendre à ses dépends, que d’autres espèces règnent en ce monde.
Mais Clary saura-t-elle retrouver sa mère, malgré les créatures obscures qui la pourchassent?

« Quel bien en aurais-tu retiré, de savoir ce que tu avais perdu
avant même d’être née ? »

Le résumé est assez intriguant, et ne dévoile que très peu d’informations. Il diffère complètement de l’intégralité du roman, et j’ai d’ailleurs trouvé l’ouvrage beaucoup mieux que ce que peut nous promettre le résumé.

« – Ceci n’est pas un être humain, petite fille. Ça ressemble
à un être humain, ça parle comme un être humain,
et peut-être même que ça saigne comme un être humain.
Mais ne réalité il s’agit d’un monstre. »

Les créatures fantastiques présentées dans cet ouvrage sont uniques. Certaines telles que les Chasseurs d’Ombres, les Créatures Obscures ainsi que les Frères Silencieux m’étaient complètement inconnues. La plume de l’auteur comporte une petite touche d’humour, qui m’a fait sourire à de multiples reprises lors de ma lecture. L’auteur a extrêmement bien détaillé chaque élément, ce qui permet de beaucoup mieux se représenter l’univers et les personnages.

« – Qu’est-ce que c’est que ça ? demanda Alec en dévisageant
tour à tour Clary et ses compagnons.
– C’est une fille, répondit Jace, une fois revenu de sa surprise.
Tu as forcément déjà vu une fille avant, Alec. Ta soeur Isabelle en est une. »

En bref, le premier tome de The Mortal Instruments est un roman regorgé de créatures, de magie, avec une pointe de romance et d’humour. Il est épatant et nous transporte complètement entre ses pages. Il faut absolument que vous le lisiez, si vous aimez les histoires originales écrites avec une plume ensorcelante.

Ma note: 5/5


PASSAGES DU ROMAN

« Il tourna les yeux vers Jace, qui marchait à quelque pas devant eux. Ce dernier semblait en grande conversation avec le chat. Clary se demanda de quoi ils pouvaient bien parler. De politique? D’opéra? De la hausse du prix du poisson ? »

« – Tu es mon meilleur ami, dit Clary. Je ne suis pas fâchée contre toi.
– Et pourtant, tu n’as pas pris la peine de m’appeler pour m’informer que tu sortais avec un faux blond pseudo-gothique que tu as sans doute rencontré au Pandémonium, dit Simon avec amertume. J’ai passé ces trois jours à me demander si tu n’étais pas morte.
– Je ne sors avec personne, répondit Clary, soulagée que Simon ne puisse pas la voir rougir dans l’obscurité.
– Et mes cheveux sont naturellement blonds, ajouta Jace. Simple précision. »

« Il ne sait pas mentir du tout. Pas sur les choses importantes, du moins. Il est capable de dire les pires vérités, mais il ne sait pas mentir. »

Publicités

2 commentaires sur « ❝Là où il existe des sentiments non réciproques, il y a déséquilibre des pouvoirs❞ »

  1. Je sais tellement pas quoi faire. Ce livre c’est typiquement ce que j’aime pas, je pensais jamais le lire mais, à force, j’ai envie de tenter. Je suis torturée entre le moi qui veux tester et le moi qui reste figée parce qu’elle sait qu’elle risque de pas aimer, help x)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s