« Vous êtes plus précieuse que vous ne le pensez »

Titre: Le Joyau (tome 1)lejoyau

Auteur: Amy Ewing

Éditeur: Robert Laffont – Collection R

Genre(s): Dystopie, romance

Pages: 452 pages

Sortie officielle en France: 18 septembre 2014

SYNOPSIS

Le Joyau, haut lieu et coeur de la cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté.
Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n’importe laquelle : Violet a été formée pour devenir Mère-Porteuse. Car dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance…
Achetée lors de la Vente aux Enchères par la Duchesse du Lac, Violet – le lot 197, son nom officiel – va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l’étincelante façade du Joyau. S’exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie.
C’est pourtant dans ce sinistre quotidien qu’elle tombe amoureuse d’un séduisant garçon, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d’affronter les plus grands des dangers…

AVIS DE LA SORCIÈRE

 À l’époque où j’avais lu ce roman, j’avais eu du mal à le démarrer, le trouvant un peu long. Puis, arrivée à un certain nombre de pages, j’ai commencé à vraiment bien apprécier ma lecture, et je suis devenue accro à ma lecture. Le début de l’histoire met en place les éléments que nous allons retrouver au fur et à mesure de notre lecture, c’est donc important de s’accrocher. Ce premier tome a été un coup de coeur pour ma part.

Des jeunes filles nées au destin de mères porteuses résident au sein de la Cité Solitaire. Elles sont destinées à être vendues lors de ventes aux enchères, sous des numéros de lots. Violette Lasting ne s’appellera désormais plus ainsi, mais deviendra le lot 197. Elle sera achetée par la Duchesse du Lac, et sera donc amenée à demeurer chez elle et à obéir à ses ordres. Mais Violette va faire de terribles découvertes…Arrivera t-elle à sauver sa peau, ainsi que celle de son amie Raven?

Le résumé m’a énormément attirée, je vous l’avoue, et c’est en partie grâce à l’alliance de la couverture et du synopsis que je me suis laissé tentée à l’acheter. À mon simple avis, je trouve qu’il ne dévoile pas l’intrigue, et cela est un bon point. De plus, il est prometteur d’une histoire peu commune et entraînante. La lecture de ce roman est assez fluide, tout dépend de certains moments. Parfois, l’écriture sera un peu plus complexe car l’auteur expliquera en détails certains éléments, importants pour l’histoire et l’intrigue. J’ai passé un excellent moment de lecture, et je pense que je garderais toujours une partie de cette histoire dans ma tête, elle me marquera.

Dès la sortie du second tome, je me suis jetée dessus, et l’ai lu sous peu. Ça a été un coup de coeur, tout comme le premier tome. La plume de l’auteur est magique, elle a le don de nous téléporter aux côtés des personnages et de nous faire vivre les aventures rencontrées avec eux. Mais la manière dont Amy Ewing décrit les personnages ainsi que les lieux ne nous donne pas de vision précise, mais une vision quelque peu floue, qui nous permettra par ailleurs d’imaginer les lieux que nous souhaitons, mais avec l’histoire et l’intrigue inventées et racontées par l’auteur. L’univers n’est d’ailleurs pas tout rose, il est parfois violent, et sur certains points magiques. On retrouve une part de romance, qui est plutôt ‘facile’ par rapport au sujet principal abordé dans ce livre.

Le personnage principal est Violette, fille d’une famille pauvre. Elle a un frère, ainsi qu’une soeur. Violette est très proche de sa famille, ce qui la rend attachante auprès du lecteur. Mais elle est bienveillante, et prend soin des personnes qu’elle aime, ce qui est adorable de la part d’un personnage qui a vécu des horreurs. Violette est également courageuse, elle surmonte ses peurs afin d’avancer dans la vie, et ne se voile pas la face. Ce qui fait d’elle un personnage que j’ai adoré, c’est sa manière de voir continuellement le bon côté des choses; elle est toujours joyeuse, et essaie de positiver. La meilleure amie de Violette est Raven; je l’ai trouvé assez désagréable. Elle est extravagante, et je n’aime pas spécialement les personnes – et aussi personnages – comme cela. Son point fort, d’après moi, est qu’elle est ambitieuse. Je ne vais même pas parler de la Duchesse du Lac, que j’ai tout simplement détesté! Elle est désagréable, superficielle, et elle se croit au dessus de tout le monde. J’avais envie de lui mettre des claques tout au long du roman. Nous rencontrons également Lucien, un assistant de la Duchesse du Lac, qui va se lier d’amitié avec Violette. Je l’ai trouvé adorable, il veut le bien de Violette et la prévient de ce qui l’attend, ce qui ne rend l’intrigue que plus insoutenable!

Avant de le lire, je pensais qu’il allait être assez similaire à ‘La Sélection’, surtout à cause de la couverture. C’est donc cela qui m’a donné envie de l’acheter. Sauf que ce n’est pas du tout la même histoire! Le contexte n’est pas le même, les personnages ne se ressemblent en aucuns points, et la trame principale de l’histoire est bien plus complète et enrichissante dans ‘Le Joyau’. Je ne dis en aucun cas cela pour dénigrer ‘La Sélection’, ayant adoré cette saga, mais il est vrai qu’elle est plus enfantine que ‘Le Joyau’.

Il faut absolument que vous lisiez ce roman, et par la suite la saga entière, car elle a le mérite d’être lu! L’auteur instaure une certaine morale, qui ne peut que nous faire réfléchir en tant que lecteur. Amy Ewing s’est vraiment bien renseignée sur les sujets qu’elle aborde, ce qui a élargit pour ma part, mes connaissances. L’histoire est vraiment belle et émouvante, je n’ai pas les mots pour la décrire tellement elle est touchante. En bref, il faut absolument que vous la lisiez!

MA NOTE: 5/5

EXTRAITS DU ROMAN

« Un sentiment de jalousie m’assaille tandis que j’assiste en spectatrice à cette scène. La vie quotidienne dont je suis exclue. Un amour palpable flotte à cette table, un amour véritable, palpitant, vivant. Ochre et Hazel sont en train de se chamailler et Mère les dispute en riant. Je les observe en silence, imaginant la place que j’aurais occupée, la manière dont j’aurais complété cette famille. »

« – Qu’est ce que c’est que ça? dis-je, épouvantée.
Raven m’adresse un sourire qui me donne froid dans le dos.
– Elle ne me porte pas dans son coeur. Je me suis rebellée. Du coup, elle s’est mis en tête d’effacer ma mémoire. Me faire subir un lavage de cerveau en quelque sorte. Mais je ne la laisserai pas faire. Je ne t’oublierai pas. Tu as ma parole, d’accord ? Je ne t’oublierai pas.
– Raven, tu me fais peur.
– Et toi, tu ne m’oublieras pas non plus. N’est-ce pas, Violet ? reprend-elle en s’écartant.
– Bien sûr que non, dis-je les larmes aux yeux. Jamais de la vie. »

Publicités

6 commentaires sur « « Vous êtes plus précieuse que vous ne le pensez » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s